Une nouvelle trame verte et écologique sur le territoire

Le projet de tramway T10 a été conçu de manière à s’intégrer harmonieusement dans l’environnement qu’il traverse tout en offrant un moyen de transport efficace. La végétalisation de la plateforme du tramway, la plantation d’arbres et les aménagements paysagers aux abords du tramway T10 jouent un rôle essentiel dans la qualité de vie des habitants.

La plateforme, un ruban vert intégré au paysage

La plateforme du tramway sera végétalisée sur la majeure partie du tracé, limitant ainsi la perméabilisation des sols et favorisant une gestion durable des eaux pluviales. D’Antony à Clamart, un choix diversifié de végétaux, nécessitant peu d’entretien et adaptés à leur environnement, transformera la plateforme du tramway en un long ruban vert enherbé et fleuri (en saison), permettant ainsi le développement de la biodiversité tout en luttant contre les îlots de chaleur urbain.

+ de 1000 arbres d’alignements plantés

Pour que le tram T10 trouve sa place sur la chaussée, certains arbres d’alignement le long du tracé ont du être remplacés : parce qu’ils empêchaient de procéder aux travaux de déviation des réseaux souterrains, parce qu’ils étaient situés à l’emplacement de la future plateforme du tram T10 ou encore pour des raisons de sécurité, les branchages risquant d’interférer avec les lignes d’alimentation électriques du tram.

Cette nouvelle composition arborée est appropriée à chaque séquence traversée, exprimant la spécificité des lieux traversés et leurs nuances : à la mise en service du tramway T10, ce seront ainsi plus de 1 000 arbres qui auront été plantés ou remplacés le long du tracé.

Ces plantations, variées, permettront de refléter au mieux la spécificité des lieux traversés (forêt, ville, parc…). En effet, les aménagements paysagers ont été pensés pour valoriser les environnements traversés :

  • Des essences forestières locales en mélange (chênes, érables ou frênes) aux abords du Parc de Sceaux à Antony.
  • Des alignements d’arbres d’envergure – chênes à feuilles de châtaigniers et féviers d’Amérique – le long de l’avenue de la Division-Leclerc pour souligner la perspective de cette ancienne voie royale, qui reliait le Château de Versailles à Choisy-le-Roi, en passant par le Parc de Sceaux. Sur cette avenue, les quais des stations seront également agrémentés d’arbres aux essences adaptées aux conditions urbaines et climatiques, pour souligner la perspective.
  • Sur le plateau, entre les forêts de Verrières et de Meudon, des arbres tels les méta séquoias de part et d’autre de la plateforme, complétés d’autres essences plus petites et à floraison printanière pour favoriser la biodiversité.
  • Enfin, à Clamart, un mélange d’essences forestières (érables, noisetiers, merisiers…) pour créer une continuité entre ville et forêt.

Et enfin, les pourtours des arbres seront végétalisés grâce à différentes sortes de végétation basse tels que les arbustes, herbacées et plantes vivaces pour habiller et ornementer la voirie tout le long du tracé, offrant aux habitants et aux usagers un cadre de vie renouvelé, apaisé et embelli.

Des ambiances végétales diversifiées

Sur tout le linéaire du tram T10, des « lieux-jardins », espaces publics jardinés, composés d’arbres et d’arbustes d’ornements contribueront également à la végétalisation de l’environnement, notamment aux abords de la station Cité-Jardin et du Carrefour du 11 Novembre à Châtenay-Malabry.

Au Plessis-Robinson, la Place de la Libération réaménagée, côté avenue Paul Langevin, créera une continuité douce entre l’avenue de la Libération et le Parc des Sports. Les aménagements paysagers de cette nouvelle place (avec platanes et cerisiers) contribueront à en faciliter l’appropriation comme nouvel espace de vie.

Face à l’Hôpital Béclère, une promenade pédagogique (sous forme d’arborétum) sera aménagée, comme nouveau jalon de la Promenade des Quatre Forêts, parcours buissonnier qui longera pendant quelques centaines de mètres le tracé du tram T10.

 

Partager l'article