Réouverture du Bois du Carreau à la promenade !

Débutés en mars 2019, les travaux de compensation écologique du tram T10 dans le Bois du Carreau se sont achevés en décembre.
Objectif de l’opération : restaurer l’habitat des espèces protégées et favoriser la biodiversité. C’est aussi l’occasion d’offrir aux riverains un lieu de promenade plus agréable, à proximité du carrefour du 11-novembre-1918.

Après le Bois de la Béguinière, deux autres parcelles de la forêt domaniale de Verrières, dites du Bois du Carreau, ont fait l’objet de travaux de compensations écologiques dans le cadre du projet de tram T10. Ils consistent, entre autres, à diversifier les milieux boisés et à les rendre plus attractifs en offrant de meilleures conditions d’habitat et de reproduction, notamment les espèces protégées comme les chauves-souris (pipistrelle commune) et les oiseaux forestiers (bouvreuil pivoine, pic noir, pouillot fitis, pic épeichette).


Un îlot de vieillissement au Bois du Carreau

Les travaux sur ces espaces forestiers permettent donc de créer, au plus près des impacts de l’opération de tramway, des zones encourageant le développement de la biodiversité.

Deux exemples d’aménagements réalisés

Les îlots de diversification : La création de ces espaces vise à augmenter la diversité des essences forestières (frêne, érable, merisier, charme…), en plus du chêne déjà très présent. La régénération naturelle des essences est favorisée par la coupe de quelques arbres très représentés, afin de redonner un peu de lumière au sous-bois. Elle a été complétée par des plantations diverses. Tout cela permettra de développer les strates herbacées et arbustives.

Un îlot de diversification

Les mouillères temporaires : Ces aménagements consistent à créer, par creusement dans le sol, des milieux humides temporaires permettant le développement d’une flore spécifique, et constituant des milieux favorables à la reproduction des amphibiens.

Mouillère temporaire

Les maîtres d’ouvrage ont été accompagnés dans cette démarche de compensation par CDC Biodiversité, opérateur de compensation, qui a d’abord recherché les sites possibles de compensation, puis identifié les enjeux écologiques et proposé en fonction un plan d’aménagement et de gestion. CDC Biodiversité a enfin conduit les travaux de compensation en conséquence pour Ile de France Mobilités ; c’est ensuite Biodif, opérateur du Département des Hauts de Seine, qui assurera la gestion des sites.

Un engagement sur le long terme

Ces actions de valorisation seront poursuivies sur le long terme, puisque les maitres d’ouvrage du projet se sont engagés à effectuer une gestion écologique de ces parcelles pendant 30 années.

Une clairière

Un lieu propice à la promenade

Ces travaux ont aussi été l’occasion de restaurer les cheminements piétons afin d’offrir aux riverains et promeneurs un cadre de promenade agréable et balisé.

Afin de préserver cet espace restauré, la tranquillité de la faune et les objectifs écologiques, il convient de suivre quelques consignes lors des promenades, comme garder cet endroit propre, rester sur les chemins ou encore maintenir son chien en laisse.


Le Bois du Carreau est de nouveau accessible au public.

Avec l’achèvement des travaux, ce sont en tout 9,5 ha qui auront été réaménagés à l’occasion de l’arrivée du tram T10 dans les Bois de la Béguinière et du Carreau.

Partager l'article