Le courant passe entre les villes du tracé et le tram T10 !

Si le tram T10 peut fonctionner à l’énergie électrique, c’est notamment grâce aux sous-stations électriques, réparties sur les villes d’Antony, de Châtenay-Malabry, du Plessis-Robinson et de Clamart.

Les sous-stations alimenteront la ligne aérienne de contact (LAC) de la future ligne du tram T10 en transformant le courant alternatif des lignes à haute tension, de 13000 à 20000 volts, en un courant continu de 750 volts.

Les LAC ainsi alimentées, transmettront le courant aux tramways par le biais des pantographes – les dispositifs métalliques situés au-dessus des rames.

Ainsi, les sous-stations permettront de fournir le tramway en électricité

 

@Transamo

@Transamo

@Transamo

@Transamo

Partager l'article