Découvrir le projet

À l’horizon 2023, le tram T10 reliera Antony à Clamart, en 25 minutes*, en passant par Châtenay-Malabry et Le Plessis-Robinson. Performant et régulier, il sera accessible à tous. Les aménagements urbains et paysagers que le projet entraîne permettront un partage plus équilibré des circulations et valoriseront l’espace public.
Le projet en bref Le tracé du projet Des futurs aménagements de qualité Le design du tram T10 La ligne et son environnement Un atelier-garage indispensable Les grandes étapes du projet Le coût et le financement

Le projet en bref

Un projet sur-mesure dans un territoire dynamique

  •  Pour faciliter la mobilité quotidienne des quelques 175 000 habitants et 65 000 salariés des quatre communes desservies.
  •  Pour offrir une alternative à la voiture, grâce à un mode de transport rapide, fiable et accessible à tous.
  •  Pour démultiplier les opportunités de déplacement des Franciliens, avec de nombreuses correspondances possibles.
  •  Pour soutenir l’attractivité du territoire et encourager ses projets de développement.

Une mise en valeur du cadre de vie

Avec l’arrivée du tram T10, l’environnement urbain du secteur va profiter d’un nouvel élan : rénovation des voiries, trottoirs élargis et plantés, création d’itinéraires cyclables… Le tram T10 donnera une impulsion nouvelle au territoire, offrant à ses habitants et salariés un cadre de vie renouvelé et apaisé.

 

*en attente d’études et procédures en cours

Le tracé du projet

Des futurs aménagements de qualité

Une ville partagée

L’arrivée du tramway s’accompagne d’un réaménagement de l’espace public, qui prévoit un partage de la voirie mieux adapté aux modes de déplacement actuels. Tout est prévu pour que transports en commun, automobilistes, cyclistes et piétons coexistent de façon apaisée et sécurisée. A l’occasion de ces réaménagements, chaussées et trottoirs sont rénovés, de même que le mobilier urbain, éclairage public, bancs, potelets…

La place de la nature revisitée

Grâce à :

  • une plateforme majoritairement végétalisée,
  • plus de 1 000 arbres d’alignement plantés le long du tracé,
  • une attention particulière portée à la qualité esthétique des stations du tramway,

le projet s’insérera aisément au cadre de vie du territoire, caractérisé par le parc départemental de Sceaux, la forêt domaniale de Verrières ou encore la Cité-Jardin de Châtenay-Malabry.

*en attente d’études et procédures en cours

Le design du tram T10

Des stations stylisées

Les contours des auvents des stations du tram T10 et le dessin de leur mobilier, marqués par un trait en acier gris-noir, feront référence au contexte végétal du territoire. Identique d’un bout à l’autre de la ligne, l’identité de ce design, propre au tram T10 et en cohérence avec la ligne graphique d’Île-de-France Mobilités, sera confortée par la présence d’éléments récurrents : même marquise en métal et verre, même barrières en bois et métal cintré, mêmes assises en bois sombre.

Esthétiques, les stations seront aussi accessibles aux personnes à mobilité réduite et aux poussettes ; elles seront enfin bien équipées, avec des panneaux d’information sur les temps d’attente, des distributeurs automatiques de titres de transport et des systèmes de vidéosurveillance.

Des rames élégantes

Avec plus de 300 places dont 70 assises, les rames du tram T10 seront lumineuses, confortables et équipées de prises USB. Bien agencées et climatisées, elles feront défiler entre Antony et Clamart leur ligne élégante et épurée, dont le design a été choisi par les Franciliens.