A quoi sert l’atelier-garage du tram T10 ?

Pour tout comprendre du fonctionnement du futur « atelier-garage » du tram T10, découvrez les différentes fonctionnalités de cet équipement indispensable !

Composé de 3 bâtiments aux fonctions bien distinctes et conçu pour s’intégrer dans le paysage environnant, l’atelier-garage de la ligne va progressivement sortir de terre à Châtenay-Malabry.

Au total, ce sont plus de 100 personnes qui y travailleront chaque jour, pour l’entretien, la maintenance et l’exploitation des 13 rames du tramway. C’est aussi là que sera supervisée l’exploitation quotidienne de la ligne.

La station-service et de lavage

En entrant dans ce bâtiment dédié à l’entretien du tramway, les rames passeront d’abord par la sableuse, une machine qui permet de faire le plein de sable et d’huile. Le sable permet d’augmenter l’adhérence entre la roue et le rail, notamment pendant les phases d’accélération et de freinage intense. L’huile graisse les roues et les rails, évitant les nuisances sonores dans les courbes les plus serrées.

L’extérieur de la rame sera ensuite nettoyé à la « machine à laver », tous les deux jours en moyenne. 70% des eaux de lavage sont recyclées et réutilisées pour les lavages suivants. Des agents d’entretien procéderont également à un lavage quotidien de l’intérieur des rames. Un grand lavage extérieur et intérieur est réalisé mensuellement.

La halle de maintenance et les locaux administratifs

Environ 2 fois par mois, les rames seront conduites à la halle de maintenance, composée de 6 voies, où est réalisé l’entretien technique et/ou le dépannage. Ces opérations consistent notamment à vérifier l’usure des roues et leur rendre une géométrie parfaite (reprofilage). Les voies de maintenance sont équipées d’un tour en fosse, qui permet d’accéder à la partie inférieure de la rame ou encore de changer les bogies (chariot situé sous la rame, sur lequel sont fixés les roues du tram) avec l’aide de colonnes élévatrices soulevant les rames de 40 tonnes.

La halle de maintenance accueillera également le PCC (poste de commande centralisé), qui supervise la régulation de la circulation sur la ligne, la gestion de l’énergie, la sécurité et l’information voyageurs sur tout le trajet du tram T10.

C’est également dans ce bâtiment que se trouvent les locaux et vestiaires du personnel.

La zone de remisage

Cette zone de remisage est constituée de 7 voies aménagées à l’extérieur de la halle de maintenance, pouvant accueillir chacune 2 rames. Les rames sont « garées » tous les soirs sur ces voies à la fin du service de la ligne. Une zone a été prévue dans le projet pour permettre l’extension de la zone de de remisage afin d’accueillir des rames supplémentaires en cas de prolongement ultérieur de la ligne.

Partager l'article